Mon antivirus pour la protection de mon Ordinateur !

Par -

Les ordinateurs macintosh semblent de plus en plus exposés aux risques d’infections aux malwares. Ce qui n’était que rumeur semble devenir une vérité connue par une partie des utilisateurs d’internet. Mais les Mac sont-ils vraiment vulnérables aux logiciels malveillants ? Le sont-ils au point où il faudrait installer un antivirus ?

Les Mac deviennent-ils vulnérables aux virus ?

Apple entretien parfaitement la rumeur selon laquelle ses ordinateurs ne sont pas sujets aux infections des malwares et autre programmes malveillants. Dans les faits ce n’est pas le cas. Plusieurs programmes malveillants ont déjà attaqué les ordinateurs Apple. Découvert en 2011, le Trojan Mac Defender fait par exemple partie de ces programmes qui peuvent nuire à votre ordinateur et qui peuvent recueillir vos informations personnelles. Les ransomwares par exemple cryptent vos données et les décryptent en contrepartie d’une rançon. Les cas sont dorénavant légions.

Doit-on penser à installer obligatoirement un antivirus sur son Mac ?

Les Mac sont moins exposés que les ordinateurs de Microsoft, ne veut pas dire que les ordinateurs de Apple ne peuvent pas être infectés par les malwares. Des variantes du malware Flashback ont été configurés pour ne pas se déclencher sur les Mac qui disposent d’une protection d’antivirus. Cela servirait à empêcher de détecter l’application malveillant. Ainsi les possesseurs d’antivirus n’ont pas été infectés par cette variante. Avant d’envoyer un fichier à un correspondant, votre antivirus peut vous assurer qu’il est sain ou pas. Cela vous évite de contaminer l’ordinateur de la tierce personne devant recevoir le fichier. Même si les utilisateurs les plus avertis pensent qu’il faut être un novice pour se faire avoir par un programme malveillant, ce n’est souvent pas aussi simple. Il faut juste éviter tout risque en installant un antivirus performant. Ce n’est pas les solutions qui manquent dans ce domaine.

Xavier
Xavier

Ola ! Xavier, 24 ans, Grenoblois.

Commentaires fermés.