L’euro retrouve son cours du début janvier 1999

Par -

téléchargementL’euro a chuté à son niveau le plus bas depuis neuf années. La vision d’une intervention de la BCE est soutenue par les déclarations de Mario Draghi et une bonne décision de la Cour de justice européenne. La monnaie européenne été rajeunie. Mercrdi elle est passé à 1,1727 dollar sous le cours auquel il était entré en bourse le 4 janvier 1999 à 1,1747 dollar sur les écrans des salles des bourses du monde entier.

« Cela n’a qu’un sens symbolique » déclare l’économiste à Bank of America, Gilles Moec. L’euro connait le plus bas niveau de son histoire avec 0,8272 dollar qu’il a connu en octobre 2000.

À l’époque, la devise européenne, instable, avait été sauvée par une action obligatoire des banques centrales du G7.

La chute de l’euro est causée aujourd’hui, par l’action envisagée par la BCE, en vue de sauver l’Europe de la déflation raffermie par la baisse du pétrole. La Banque centrale européenne compte faire marcher sa «planche à billets» afin de racheter des dettes d’État, telle que la Banque d’Angleterre, le font la Fed, et la Banque du Japon, qui connaissent des difficultés.

Une méthode qui causera une déflation

Cette méthode de politique monétaire, critiquéedite «QE» quantitative easing en anglais, va à créer des euros en plus, ce qui se causera toujours une dévalorisation du change.

C’est Mario Draghi, a renforcé l’hypothèse d’un QE défendant à nouveau une politique monétaire «confiante» dans une interview accordée à la presse allemande, ce mercredi. Une action sera entreprise dès la semaine prochaine, le 22 janvier.

La décision de la Cour de Justice européenne

L’autre fait important de cette chute c’est la décision prise par la Cour de justice européenne (CEJ) qui a ratifié, dans ses saisies, le «bazooka» de la BCE, présenté en 2012, par Mario Draghi pour secourir des pays, attaqués sur les marchés. D’après l’avocat général de la CEJ, ce plan de rachat de dettes d’État, appelé «OMT» (opérations monétaires sur titres), correspond aux traités européens. Pour les investisseurs, cela lève la dernière caution légale sur l’action attendue de la BCE, «même si le QE et l’OMT sont deux éléments très distincts», interpelle Gilles Moec.

Laura
Laura

Hi ! Laura, 22 ans. Niçoise :)

Commentaires fermés.