La Russie réduit ses exportations de céréales avec des barrières douanières

Par -

cereLe gouvernement russe a pris la décision d’imposer des barrières douanières pour provoquer la baisse des prix sur le marché intérieur. La Russie a également placée sous tutelle la banque Trust pour qu’elle ne tombe pas en faillite.

Pour faire face à la crise économique sans précédent à laquelle elle fait face, la Russie pris la décision lundi 22 décembre d’introduire des barrières douanières pour restreindre les exportations de céréales pour ainsi hausser la demande sur le marché intérieur et faire chuter les prix dopés par la baisse du rouble.

Cette décision sera mise en œuvre et présenté au Premier ministre Dmitri Medvedev sous 24 heures, a expliqué le vice-Premier ministre Arkadi Dvorkovitch, d’après les agences russes au cours d’une réunion gouvernementale.

Malgré le fait est que cette décision concernant la baisse de l’offre soit prise au moment où le marché mondial des céréales est en bonne santé l’annonce aura une incidence immédiate sur la hausse des cours du blé sur les marchés européens. Avec la baisse du rouble, il est plu intéressant pour un agriculteur russe d’exporter à des prix établis en dollars pour s’adapter aux marchés internationaux. Mais en conséquence, les prix ont connu une hausse sur le marché russe, malgré une des moissons les plus riches jamais connues à 104 millions de tonnes de céréales.

Limiter les exportations et l’inflation

Tandis que les médias russes parlaient d’une possible augmentation de 10% du prix du pain, ce fait énerve considérablement les autorités. Elles ont promis suivre de près les prix alimentaires dopés par l’embargo ordonné par Moscou sur les produits alimentaires européens et américains pour répondre aux sanctions relatives à la crise ukrainienne.

« Nous avons une bonne récolte mais dans le même temps, à cause de l’instabilité du rouble, les prix sont très profitable et les exportations ont remarquablement augmenté », a déclaré Dmitri Medvedev.

« Nous devons avoir des réserves minimales qui gèrent la sécurité alimentaire de la Russie. Dans cette situation, je pense qu’il est temps de penser à des limitations administratives des exportations », a-t-il poursuivi.

Secours de la banque Trust

La banque centrale de Russie va également placer sous tutelle de la banque Trust, qui sera renflouée à hauteur de 30 milliards de roubles (430 millions d’euros) pour lui éviter qu’elle ne tombe en faillite en plein tumulte lié à la baisse du rouble.

Laura
Laura

Hi ! Laura, 22 ans. Niçoise :)

Commentaires fermés.