La Pologne émet un doute sur le contrat avec Airbus Helicopters

Par -

La signature de la commande de cinquante hélicoptères Caracal à Airbus par la Pologne risque d’être remise en question. Le futur de ce contrat de 3 milliards d’euros pourrait être considéré comme un test dans les relations tactiques entre le nouveau gouvernement conservateur du PiS et la France.

Tandis que le contrat de livraison est signé et que les transactions en matière de transfert de technologie sont en cours, le nouveau ministre de la défense polonais est dubitatif.

Le 16 novembre, Antoni Macierewicz a indiqué que les retombées de l’appel d’offres remporté par Airbus devraient être auditées. « Les documents dont j’ai pris connaissance en tant que député indiquaient que la procédure devrait être annulée et reprise à zéro. Nous allons voir si cela se confirme », a-t-il affirmé.

Mercredi 25 novembre, M. Macierewicz a également expliqué face à vant la commission parlementaire de défense, que l’avenir du contrat allait dépendre de « l’avis du ministère de l’économie » concernant les conditions du transfert de technologie. Il a indiqué que le ministère de la défense « allait tenter de reprendre l’appel d’offres de nouveau au début.

Xavier
Xavier

Ola ! Xavier, 24 ans, Grenoblois.

Commentaires fermés.