Agnès Saal a été réhabilitée dans ses fonctions au ministère de la culture

Par -

Agnès Saal, ancienne présidente de l’INA (Institut national de l’audio-visuel) auparavant radiée de façon temporaire de la fonction publique par décret présidentiel, est de retour au ministère de la culture après six mois d’absence.

La haut-fonctionnaire fut condamnée à payer 4500 euros d’amende pour ses notes de taxi à l’INA et 5500 euros comme dommages et intérêts à verser à l’Association de lutte contre la corruption, condamnation à laquelle il faut ajouter 3000 euros d’amende pour ses frais de taxi alors qu’elle dirigeait le centre Georges Pompidou et 3 mois de prison avec sursis.

Agnès Saal est désormais chargée d’une mission rattachée au secrétariat général du ministère où elle devra veiller au respect de la « diversité » et de l’«égalité professionnelle » une mission qualifiée de cohérente avec ses orientations précédentes.

Conjointement à ce retour, un travail en vue de la moralisation de la gestion des établissements publics se fait. Les événements présents, soulignons-le, ont été des catalyseurs de cette moralisation.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique fera dans un futur proche des propositions afin que la déontologie et le contrôle dans les établissements publics soient renforcés.

Laura
Laura

Hi ! Laura, 22 ans. Niçoise :)

Commentaires fermés.